Cet article est une archive publiée à l'origine sur Medium, le
25.9.2018
Il est présenté ici à titre historique et peut ne pas refléter les dernières informations disponibles ou les pratiques actuelles.
25
·
9
·
2018

Comptes 2017 — Croissance et investissements

En 2017, le développement très rapide des abonnements nous a permis de consolider notre service, avec le lancement d’une quatrième édition, Pouvoirs.
Édouard Ducos
Jean-Christophe
Boulanger
Président-directeur général

Une croissance des abonnements qui s’accélère

Le chiffre d’affaires des abonnements a bondi de 60% en 2017 — à un cheveu du million d’euros.

Les abonnements ont représenté 98% du chiffre d’affaires total. Contexte achève sa transition vers un modèle basé exclusivement sur la vente de contenus, sans publicité. En 2018, cette croissance se poursuit.

Cet été, les revenus récurrents annualisés ont dépassé 1,5m€.

Revenus récurrents annualisés (ARR) en fin de mois

Ces chiffres traduisent une confiance grandissante des lecteurs. Rien ne pourrait plus nous réjouir !

Des investissements forts en 2017

Contexte Pouvoirs a vu le jour en janvier 2017. Cette quatrième édition connaît un succès inédit, avec une rentabilité attendue en deux ans, bien plus rapide que les autres éditions. Cependant, pour l’exercice 2017, Contexte Pouvoirs a eu un impact négatif sur le résultat d’exploitation de 280k€.

Cet investissement a grevé la rentabilité, aboutissant à un résultat net déficitaire de 174k€.

Compte de résultats historique simplifié

Les charges afférentes à Contexte Data ont été amorties en 2017, ce qui explique l’augmentation très forte de la production immobilisée sur l’exercice. Les travaux de récupération des données, très faiblement structurées par les Assemblées, se poursuivent. Les premiers retours de nos abonnés confirment le besoin.

Nous poursuivons ainsi notre stratégie d’une information politique à deux facettes : le travail irremplaçable des journalistes et l’utilisation intelligente de données.

Un financement pour préserver l’indépendance

Contexte poursuit ainsi sa stratégie de développement offensive. Notre seul frein : conserver notre indépendance, et donc limiter le recours aux levées de fonds.

Notre activité n’est pas dépendante des subventions. Celles que nous recevons sont toujours liées à des projets de développement, et ne financent jamais l’exploitation. Leur absence ralentirait seulement le lancement de nouveaux projets.

De plus, notre capacité d’investissement dépend de moins en moins des subventions, ce dont nous nous réjouissons. Outre le prêt bancaire, c’est surtout l’exploitation qui, petit à petit, permet de financer le développement.

Comment les développements ont-ils été financés en 2017 ?

  • par un nouveau prêt participatif de 350 k€ souscrit auprès de l’Institut pour le Financement du Cinéma et des Industries Culturelles (Ifcic) ;
  • par des subventions représentant 292 k€, dont 175 k€ du fonds Google-AIPG pour l’innovation numérique de la presse (ciblés sur le développement de Contexte Data), 107 k€ du fonds stratégique de développement de la presse (ciblés sur le lancement de l’édition Pouvoirs et des évolutions de l’interface utilisateur), et 10 k€ de la fondation Hippocrène ;
  • par des crédits d’impôt recherche (41 k€) et innovation (42 k€).

Ces sources de financement (prêt bancaire, subventions sur des projets) sont privilégiées car elles n’allouent aucun pouvoir de décision aux bailleurs, a contrario des augmentations de capital.

5 ans !

Nous avons soufflé notre cinquième bougie la semaine dernière. En cinq ans, Contexte a fait la preuve de son modèle, qui repose entièrement sur la vente de ses contenus. Chaque jour, 3 400 abonnés payants, parmi 320 comptes, reçoivent nos briefings.

L’ambition est maintenant de consolider notre offre, en approfondissant sans relâche ce que nous apportons à nos abonnés : nouvelles éditions, Data.
Y’a plus qu’à !

Consultez le bilan et le compte de résultats 2017.